L’émission Club Europe de la chaine LN24 diffusée ce 25 novembre s’est concentrée sur les thèmes de la crise sanitaire en Europe, la crise migratoire surtout à travers la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, les changements à la Politique Agricole Commune (PAC), et la nouvelle future coalition en Allemagne.

Le présentateur, Martin Buxant, a démarré la discussion en demandant comment se passe la situation Covid dans les différents pays européens, face à des manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs pays ce week-end dernier. L’invitée espagnole Beatriz Rios, journaliste pour El Economista et Telemadrid, a dit que la situation en Espagne est sous-contrôle à cause du taux haut de vaccination dans lepays, de 90%, ce qui est beaucoup mieux que d’autres pays en Europe. Cela s’explique peut-être par le fait qu’il y a une vraie relation entre les patients et les médecins en Espagne, ce qui encourage la confiance aux vaccins.

Cependant, en Allemagne les nouveaux chiffres ont été une mauvaise surprise, car les cas de Covid ne cessent d’augmenter. Eric Bonse, journaliste allemand indépendant, a dit que la situation-là est très grave, Merkel toujours au pouvoir a même proposé de mettre en place un confinement pendant deux semaines.

En France, le taux de vaccination est aussi plus haut que dans d’autres pays européens, et le pass sanitaire est en place depuis longtemps. Gabriel Grésillion, journaliste pour Les Echos, a proposé qu’à moins qu’il y ait un nouveau variant, la situation dans le pays peut rester sous contrôle, sans « lockdown. »

En ce qui concerne la nouvelle PAC voté par le parlement européen, le panel a discuté si ces changements sont alignées sur la nouvelle « European Green Deal. » Grésillion a proposé que ce ne soit pas l’agriculture qui doit faire plus d’effort pour être vert, car c’est un secteur auquel ont demande déjà beaucoup.

La crise migratoire de la frontière Pologne-Biélorussie est un autre sujet qui reste sur la table, et Bonse a dit que c’est évident que le dictateur Lukashenko utilise les immigrants pour faire du chantage avec l’UE. Mais, Rios a voulu nous rappeler que ce n’est pas la faute des immigrants d’être dans cette situation, ils fuient des situations dangereuses et on ne devrait pas les traiter comme une menace. Les autres invités étaient d’accord avec lui et ont réitéré que l’UE doit agir pour arrêter cette crise.

L’un des pays les plus influents de l’UE, l’Allemagne, passe par sa propre période de turbulence maintenant, car le nouveau chancelier va entrer au pouvoir bientôt, au début de décembre. Olaf Sholz est déjà connu parmi le milieu européen, est Bonse a affirmé que la question climatique est primordiale pour son gouvernement, ainsi que les questions sociales et économiques. Les élections présidentielles auront lieu en France aussi l’année prochaine, et l’impact de ces deux nouveaux gouvernements sur le reste de l’Europe est inconnu pour l’instant.

Émission diffusée ce jeudi soir à 17h10 sur VOO : Canal 1, Telenet : Canal 16 pour la Wallonie et Bruxelles et Canal 140 pour la Flandre, Proximus Pickx : Canal 18 et Orange : Canal 90. Vous trouverez aussi l’émission disponible sur toutes les plateformes digitales dont AUVIO : à partir de vendredi, ne la manquez pas !